naar top
Menu
Logo Print
06/07/2018 - VALÉRIE COUPLEZ

LES TUILES EN TERRE CUITE RESTENT LE CHOIX N°1 POUR LES TOITURES INCLINEES

BIEN CHOISIR SES TUILES EN TERRE CUITE

Une toiture inclinée constitue la cerise sur le gâteau pour le Belge (le gâteau étant son habitation). Les tuiles en terre cuite typiques ont toujours beaucoup de succès pour revêtir ce genre de toit. En effet, elles se sont en quelque sorte réinventées en évoluant chaque fois avec les techniques et tendances du marché. Ainsi, en tant que spécialiste  toiture, vous pouvez offrir à votre client une large palette de possibilités pour les tuiles en terre cuite. De l’épuré et du moderne au chaleureux et à l’authentique, il y en a pour tous les goûts, également pour la rénovation.

KLEIDAKPANNEN

KLEIDAKPANNEN
Une tuile en terre cuite est naturellement rouge. Cette couleur est due à la cuisson oxydante qui fait ressortir la couleur naturelle de la terre cuite

CONTEXTE

Les tuiles en terre cuite ou les tuiles en céramique ne sont pas nouvelles sur le marché. Elles durent longtemps et se composent, tout logiquement, de terre cuite. Cette affirmation semble enfoncer des portes ouvertes mais elle explique le formidable revival que connaissent ces tuiles depuis quelques années. La terre est un produit naturel qui, étant donné l’attention croissante pour l’écologie et la durabilité, rem­porte aujourd’hui encore plus de succès que le béton.

Les tuiles en terre cuite offrent plusieurs caractéristiques ‘écologiques’ supplémentaires. En effet, ce matériau est naturellement résistant à toutes les conditions climatiques si bien qu’il nécessite peu d’entretien et offre une grande longévité (cinquante ans ou plus). Surtout lorsque les tuiles sont cuites avec une petite couche d’émail pour éviter que la saleté, les mousses et les algues ne puissent y adhérer facilement.

En outre, le rayonnement naturel et le charme de ces tuiles en terre cuite contribuent à un look authentique, qui séduit aujourd’hui encore énormément de consommateurs.

En Belgique, les tuiles en terre cuite constituent toujours le revêtement de toiture le plus populaire. Elles conviennent aussi bien pour la rénovation que pour la nouvelle construction. Comme on l’a dit, leurs plus grosses concurrentes sont les tuiles en béton, qui l’emportent surtout au niveau du prix.

NORME RELATIVE AUX TUILES EN TERRE CUITE

Les tuiles en céramique doivent répondre à la norme européenne EN 1304. Pour la pose, il convient de respecter les prescriptions du fabricant ou les normes NBN B 42-001 et NBN B 42-002 et les Notes d’Information Technique du CSTC, à savoir TV175, TV186 en TV240 (tuiles en terre cuite). Avec ces produits et cette façon de travailler, le consommateur doit être assuré d’avoir une tuile en terre cuite – et donc un toit – qui durera longtemps. De plus, certains fabricants ont encore fourni des efforts supplémentaires en faisant contrôler leur qualité par un organisme externe pour un label de qualité indépendant. Un contrôle supplémentaire tel que DUBOkeur ou Natureplus par exemple donne des informations relatives à la durabilité du produit. D’autres attestations telles que Benor, NF et Komo sont aussi possibles pour les tuiles en terre cuite.

DIFFERENTES VERSIONS

Une tuile en terre cuite est naturellement rouge. Cette couleur est due à la cuisson oxydante qui fait ressortir la couleur naturelle de la terre cuite. Par ailleurs, il est possible de fumer les tuiles en terre cuite. Il s’agit d’un traitement spécifique au cours duquel on soustrait l’oxygène pendant le processus de cuisson. Cela confère aux tuiles en terre cuite une couleur bleu gris typique. Il existe encore d’autres traitements de surface. Par exemple, on peut conférer aux tuiles le charme typique des vieilles tuiles patinées. Cet aspect authentique est obtenu par un traitement spécial des tuiles non cuites. Lors de l’engobage, la tuile est recouverte en entier ou en partie d’une suspension argileuse à laquelle sont ajoutés des oxydes colorants adéquats. Cette couche d’engobe se grèse dans la surface de la tuile pendant la cuisson. L’engobé noble se situe entre l’engobe traditionnel et l’émail. Comme pour un engobé, il s’applique sur la tuile avant la cuisson sous la forme d’une couche en suspension aqueuse. Durant le processus de cuisson qui suit, l’engobé noble se fond et s’incruste dans les sous-couches de la tuile, lui conférant un léger brillant satiné. Enfin, l’émaillage est l’apport d’une suspension vitrifiée sur la tuile sèche non cuite. Lors de la cuisson, la suspension appliquée fusionne sur et dans la tuile jusqu’à l’obtention d’une véritable couche de verre. Cette couche vitrifiée dure, lisse et non poreuse confère à la tuile une protection exceptionnelle contre le développement des algues.

KLEIDAKPANNENKLEIDAKPANNEN

POSE DES TUILES EN TERRE CUITE

Les tuiles en terre cuite les plus ondulées ou les moins plates se posent les unes sur les autres. Pour les tuiles plates, en revanche, on a deux options. Soit les tuiles sont placées les unes sur les autres en colonnes, soit elles sont placées par recouvrement à joints croisés. Pour une bonne pose, il est important de suivre les directives du fabricant. Chaque toiture présente des nœuds constructifs, qui constituent les points d’attention particuliers du toit. Il s’agit surtout de la finition de la faîte et de l’arête, de l’application d’interruptions de toit, de la ventilation, de la fixation, de la protection du pied de versant et des raccords étanches à l’eau. Ces points aussi méritent une attention supplémentaire pour la pose de tuiles en terre cuite. Les fabricants ont imaginé toute une série de composants de toit pour faire en sorte que la pose se déroule au mieux dans ces zones.

Les erreurs les plus fréquentes sont surtout liées à une fixation insuffisante des tuiles, ce qui les rend dangereuses en cas de tempête. Par ailleurs, il arrive qu’on ne prévoie pas suffisamment de ventilation, surtout au niveau du pied de versant ou de la gouttière et de la faîte.